Réaction aux déclarations du Maire de Cahors


Communiqué de presse d'Emmanuel Crenne


De quoi vous plaignez vous Monsieur Vayssouze ?


 Dans sa récente interview accordée à La Dépêche du Midi, le Maire de Cahors, Jean-Marc Vayssouze dénonce le fait que Cahors perdra en trois ans 40% de la dotation dont elle bénéficie de la part de l'Etat et souffre d’une augmentation de ses coûts liés à la mise en place de la réforme des rythme scolaires.

 Des mesures qui mettent selon lui "en danger l'économie locale". Pour faire face à ce manque à gagner, il annonce sans rire : "le gel des recrutements, la suppression des heures supplémentaires, la limitation des emplois saisonniers d'été, la vente des bâtiments inertes" et une révision de la mise à disposition des salles pour les associations. Bref une austérité sans précédent, que prédit et dénonce le Front National depuis longtemps.

 Le Front National a écrit récemment au Maire de Cahors pour s’étonner de ses incroyables et tardives déclarations. Il est en effet assez étonnant d'entendre un élu critiquer la politique mise en oeuvre par ses propres amis politiques et par lui même. Monsieur le Maire n'est-il pas membre du Parti Socialiste ? N'est-ce pas le gouvernement socialiste de Manuel Valls qui est à l'origine de la baisse de la dotation de l’Etat et de la réforme des rythmes scolaires ? Monsieur Vayssouze voudrait-il nous faire croire qu'il n'a rien à voir avec le PS, Manuel Valls et François Hollande ? N'a-t-il pas donné sa signature d'élu pour la candidature de ce dernier à l'élection présidentielle de 2012 et cautionné ainsi la réforme des rythme scolaires promise par le candidat Hollande ? Monsieur Vayssouze, de quoi vous plaignez vous donc et ne vous moquez vous pas de vos électeurs ? Comme l’a dit Bossuet: "Dieu rit de ceux qui déplorent des effets dont ils continuent de chérir les causes".

 Les cadurciens en ont assez de l’augmentation des taxes, de la disparition des commerces, de l’augmentation de l’insécurité et de l’incurie financière qui sévissent depuis tant d’années à la mairie. Ils demandent une gestion saine, une diminution de la fiscalité propices à l’implantation d’entreprises créatrices d’emploi et la fin du cycle vicieux de réduction budgétaire destructeur d’emploi et d’avenir pour les cadurciens, qui réduit par retour les recettes fiscales de la ville. Le Front National demande que soient mises en oeuvre des mesures allant dans ce sens pour améliorer la vie des habitants de notre ville.


Emmanuel Crenne
Secrétaire de la Circonscription de Cahors
Pour le Secrétaire Départemental René Ortis Front National

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Mourad (mardi, 17 février 2015 21:33)

    Profitez de la présence de MARINE LE PEN pour nous imposer une permanence à CAHORS / FIGEAC an espérant être que je serais entendu !!! merci

  • #2

    Alain (mardi, 17 février 2015 21:43)

    Super oui !!!!!!!!! Pour la permanence !!!!!!!