Annonce des listes RBM pour mars 2015


Communiqué de presse


Annonce des listes RBM pour les élections départementales


 Le Rassemblement Bleu Marine est devenu le premier parti du Lot lors des élections européennes de 2014, avec 18.82% des suffrages exprimés lors des élections européennes de 2014, devant le parti socialiste. 

 Afin de poursuivre son implantation dans notre département, notre mouvement a constitué une équipe solide de personnalités locales pour les élections départementales 2015. Nous présentons aujourd’hui 13 binômes : dans 8 cantons dans la première circonscription en la couvrant complètement et dans 5 cantons sur 9 dans la seconde circonscription (Voir liste jointe). Les 4 dernières listes sont en cours de finalisation et seront annoncées dans une semaine. Cette couverture territoriale très large permettra pour la première fois que s’exprime le vote Bleu Marine dans une élection locale dans le Lot. Cette démarche s’inscrit dans une stratégie nationale d’implantation locale. Nos candidats, qui regroupent aussi bien des personnalités locales du Front National comme du Rassemblement Bleu Marine, ont une moyenne d’âge de 45 ans et représentent la diversité de la société française aussi bien de par leurs origines sociales, professionnelles ou culturelles.


 Premier mouvement politique de France et premier aux élections européennes dans le Lot, le Rassemblement Bleu Marine est aussi la seule formation à présenter autant de binômes sur son nom propre dans notre département : tous les autres partis, y compris ceux de la majorité PS-PRG, ont en effet, sans aucune exception constitué des alliances pour couvrir le territoire. Notre mouvement est aussi le leader de l’opposition dans notre département. L’UMP et l’UDI malgré des années de présence sur le terrain, ne sont en effet pas en mesure de présenter autant de listes ni d’apporter des solutions crédibles aux lotois. Même Aurélien Pradié, conseiller général sortant ne se présente pas : quel manque de courage et de considération pour son électorat pour quelqu’un qui a l’ambition de diriger l’UMP locale dans un avenir proche. Divisée, amorphe et sans programme, l’opposition traditionnelle fait donc preuve d’une absence totale de capacité à couvrir le terrain.


 Notre département, dirigé depuis des décennies par une majorité radical-socialiste, a un besoin urgent de renouveler son personnel politique. Le Rassemblement Bleu Marine incarne seul ce renouvellement, alors que l’opposition de droite traditionnelle est inexistante et que la majorité actuelle est divisée, gangrénée par des considérations d’ambition personnelle et de luttes intestines. Il est frappant de constater que la majorité sortante PS-PRG n’a pas de programme, pas d’idées, aucune ambition pour le Lot et ne cherche qu’à conserver des sièges dans lesquels ses élus se sont fonctionnarisés et endormis. La continuité dans l‘inaction, garder ses places telle est l‘ambition de la majorité sortante alors que notre beau département est en train de mourir sous l’effet des conséquences des politiques désastreuses et irresponsables qu’elle a mené. Le désenclavement du Lot a pris une décennie de retard, la désindustrialisation et l’exode rural nous touchent particulièrement. Il n’y a pas d’emploi et nos jeunes partent dans d’autres régions plus favorables. La ruralité est menacée, les écoles de village sont en péril, notre agriculture est en crise, la corruption et le clientèlisme rampants gangrènent le système tout entier, les commerces ferment en chaine et le chômage augmente de façon exponentielle. Résultat, notre département s’est appauvri, la misère ronge nos villes et nos campagnes.


 En ce qui concerne les listes PS et PRG conduites par Geneviève Lagarde il n’y a aucun renouvellement, aucun changement proposé. On assiste aussi à une tentative d’enfummage par adjonction à ces listes de soi disant personalités de la société civile, en fait toutes sympathisantes de la majorité actuelle. Le seul et unique exploit de Madame Lagarde est d’avoir renversé par ses manoeuvres politiciennes l‘actuel Président du Conseil Général, Serge Rigal soutenu par Gérard Miquel, pourtant personalités du monde rural que madame Lagarde prétend défendre. Bel esprit de Fraternité ! Tout cela non pas dans l‘intérêt du Lot ni même de celui du parti auquel Madame Lagarde appartient, mais clairement pour satisfaire son ambition personnelle d’apparatchik bien pensante coupée des réalités du terrain.


 Le Rassemblement Bleu Marine se positionne de façon diamétralement opposée à la majorité sortante. Il défend une vision de l’organisation territoriale, assise sur l’État, les départements et les communes. Le département en tant qu’entité administrative, est une composante essentielle de l’identité lotoise. Contrairement à ce qui est actuellement prévu par la réforme territoriale en cours, il ne faut pas vider de ses compétences le conseil départemental de manière à maintenir la proximité entre l’action publique et la population lotoise. Nous nous opposons donc à la destruction programmée du département au profit de la région selon la réforme territoriale actuellement proposée et à laquelle à souscrit la majorité départementale PS-PRG actuelle. Nous dénonçons aussi le fait que les compétences du conseil départemental ne soient pas encore votées alors que nous ne sommes qu’à quelques semaines de l’élection. Ce flou, voulu par la majorité socialiste va logiquement polariser la campagne autour de la survie du département en tant que collectivité territoriale, qui sera notre thème de campagne principal.


 Le Rassemblement Bleu Marine entend apporter des solutions nouvelles aux problèmes des lotois. Notre campagne s’articulera ainsi principalement autour de la survie du département et de ses compétences, des thèmes de la ruralité et des problèmes de désertification – en particulier les fermetures de services publics et la défense de l’école rurale, le maintien de la gratuité du transport scolaire, l’écologie, les problématiques de désenclavement du département, la sécurité, l’augmentation de la fiscalité des ménages et des entreprises et les problèmes de gestion budgétaire du département. Ces problématiques spécifiques à notre département feront écho aux grands thèmes nationaux qui conditionnent actuellement principalement l’avenir de notre département, et seront développés en détail lors de l’amorce de la campagne dans quelques semaines autour d’un document commun à toutes les listes Rassemblement Bleu Marine. Nous annonçons dès à présent la formation d’une antenne locale du Collectif Nouvelle Ecologie, association destinée à regrouper la société civile sur ces thèmes et dont l’objectif sera de proposer des solutions et des actions spécifiques aux problèmes écologiques auxquels fait face notre département : gaz de schiste, transition énergétique, traitement des déchets, agriculture biologique. Ce Collectif sera lancé officiellement lors de la venue de notre Présidente Marine le Pen le 23 Février prochain.


 Notre objectif est d’être présent au second tour dans le plus grand nombre de cantons pour faire face à la majorité PS-PRG actuelle au second tour afin d’avoir le plus grand nombre d’élus possibles et défendre ainsi les intérêts des lotois. Cette élection nous préparera aussi à l’échéance des régionales fin 2015 dans laquelle nous pensons amener plusieurs élus FN-RBM lotois au Conseil Régional afin de préparer l’arrivée au pouvoir de Marine Le Pen en 2017.


FRONT NATIONAL
CANDIDATS PAR CANTON

CAHORS-1
Prudence Thierret (FN) Employée polyvalente en restauration - 22 ans
Bruno Lervoire (RBM) Etudiant – Journaliste – 23 ans

CAHORS-2
Julia Pelissier (FN) Employée Administratif – 33 ans
Ange Caci (FN) Retraité – 68 ans

CAHORS-3
Honoriline Niuliki (RBM) Cadre Commercial – 39 ans
René Ortis (FN) Retraité - 62 ans

GOURDON
Irène Gaspard (FN) Assistance-Vie – 45 ans
Jérome Cote (FN) 32 ans

CAUSSE ET BOURIANE
Monique Goussu (RBM) Retraitée – 68 ans
Emeric Zeller (FN) Agent de voyage – 43 ans

PUY LEVEQUE
Virginie Castagnol (RBM) Agent SNCF – 49 ans
Emmanuel Crenne (FN) Dirigeant de sociétés – 44 ans

LUZECH
Mariam Mandou (FN) Agricultrice – 41 ans
Philippe Vanneste (RBM) Applicateur Hygiéniste – 41 ans

MARCHES DU SUD QUERCY
Audrey Fargis (FN) Eleveur – 36 ans
René Mabire (RBM) Artisan – 59 ans

FIGEAC-1
Marie Françoise Thiebaut(FN) Retraitée – 67 ans
Kevin Aubry (FN) Etudiant – 24 ans

FIGEAC-2 
Marie –Claire Alarcon (FN) Retraitée – 70 ans
Julien Four (FN) Etudiant – 21 ans

MARTEL
Rejane Wild (FN) Retraitée – 64 ans
Romain Garnier (FN) Entrepreneur – 31 ans

GRAMAT
Catherine Mention (FN) Assistante Dentaire – 54 ans
Guy Castagnol (FN) Retraité SNCF – 62 ans


LACAPELLE
Michèle Copin (FN) Retraitée – 68 ans
Richard Gapski (FN) Retraité – 68 ans