Soutien à la Fédération BTP 46


Communiqué de presse de Bruno Lervoire


Soutien à la Fédération du BTP 46


Le débat entre la Fédération du BTP 46 et le Grand Cahors, soulevé par la révélation de l'attribution de la construction des 38 chambres du CHAI (Centre d'Hébergement et d'Accueil International) à une entreprise de Dordogne plutôt qu'à une 

entreprise lotoise, revêt une importance capitale pour le Front National du Lot. Ce choix nous paraît totalement ubuesque.


Non pas que nous soyons hostiles à nos voisins du Périgord, mais si l'on en croit les chiffres du BTP 46 qui montrent l'effondrement du secteur (plus de 200 entreprises et près de 800 emplois perdus depuis 2008), il est inadmissible que les maîtres d'ouvrage lotois, qui plus est lorsqu'il s'agit de maîtres d'ouvrage publics, écartent nos entreprises locales. Honte au Grand Cahors, qui avait déjà été épinglé lors de la construction du complexe aquatique Divonéo.


Comme nous l'avons annoncé pendant la campagne des élections départementales, nous avons la volonté politique de maintenir les emplois dans le Lot en protégeant nos entreprises locales et leurs savoir-faire. C'est une base indispensable pour rendre possible le développement économique de notre département. Nous nous plaçons, bien évidemment, aux côtés des entreprises du BTP 46 qui attendent des réponses et des actes de la part des responsables politiques.

Bruno Lervoire,

pour le FN RBM LOT

La Petit Journal du Lot
La Petit Journal du Lot

Écrire commentaire

Commentaires : 0