Réponse à Monsieur Iragnes du PCF

 

Réponse de Bruno Lervoire à Monsieur Iragnes sur les propos de François Hollande

23 avril 2015

 

Lors de sa piteuse prestation de dimanche dernier dans l'émission Le Supplément de Canal +, François Hollande n'a réussi à convaincre personne. Aucune annonce intéressante en plus de deux heures d'antenne, si ce n'est la saisine du Conseil 

Constitutionnel à propos de la Loi sur le Renseignement. Le Président de la République a pourtant passé près d'une demi-heure à parler du "danger Front National". Vu ce qu'il avait à en dire, sans doute aurait-il mieux valu parler d'autre chose. Toujours est-il que la plupart des commentateurs ont relevé la phrase dans laquelle il assimile le discours de Marine Le Pen à "un tract du Parti Communiste des années 1970". Une comparaison qui ne plait pas du tout aux militants d'extrême gauche. Ainsi, dans notre département, Monsieur Iragnes s'est indigné de cette "offense scandaleuse".


Pourtant, n'en déplaise à Monsieur Iragnes, François Hollande a bien raison sur un point. Le Front National, en plus d'être le Premier Parti de France (et du Lot), s'avère être aussi le premier parti des ouvriers et des employés, loin, très loin devant le PCF. L'électorat historique du Parti Communiste fait en effet désormais davantage confiance au Front National. Pourquoi ?


Sans doute parce que nous sommes les seuls à proposer des solutions efficaces pour combattre le chômage, la pauvreté et l'insécurité. Nous sommes aussi les seuls, lors des élections départementales, à avoir présenté des candidats de tous milieux, en allant des demandeurs d'emploi aux chefs d'entreprise, en passant par les étudiants et les retraités. Nous sommes enfin les seuls à avoir milité pendant des mois AVANT les élections, mais aussi les seuls à être retournés sur les marchés APRES les élections pour remercier nos électeurs.


Comme le rappelle très justement Monsieur Iragnes dans son papier, le PCF fait alliance avec le Parti Socialiste depuis les années 70. Une alliance qui a conduit Jean-Luc Mélenchon à faire gagner François Hollande en 2012. Il y a bel et bien un problème de fond chez les communistes modernes. Arc-boutés sur la défense des valeurs de la "Gauche" et sur le combat contre "l'extrême droite", ils préfèrent faire élire des sociaux-traîtres de gauche (sociale-démocratie libérale, européiste et atlantiste à la Hollande) que travailler intelligemment avec le Front National (sur la lutte contre les dérives de la finance internationale et la dictature de Washington-Bruxelles ou sur la protection des plus fragiles).


Monsieur Iragnes, quand cesserez-vous de soutenir le Parti Socialiste, qui trahit toutes ses promesses, au nom de la défense de la classe ouvrière et des plus fragiles, qui font majoritairement confiance au Front National ?

Bruno Lervoire,

pour le FN RBM LOT

Pour rappel :

Les déclarations de Monsieur Iragnes :


Les déclarations de Monsieur Marchais :


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    guy (dimanche, 26 avril 2015 20:39)

    PCF, puisque nous sommes entre amoureux de l'Histoire de France c'est bien Georges Marchais secrétaire général du PCF qui a travaillé chez Mecherchmit pendant la dernière guerre. Au FN jean marie Le pen à démissionner en 56 de son mandat de député pour partir faire la guerre pour son pays. Nous n'avons pas les mêmes valeurs