Anniversaire du 29 mai 2005 : NON à la dictature

Communiqué de presse de Bruno Lervoire


Anniversaire du 29 mai 2005 :

les Français contre la dictature européenne


Le 29 mai 2005 est une date importante de notre histoire nationale. En effet, c'est la date du dernier référendum organisé en France. C'est la dernière fois que le peuple français s'est exprimé sur son propre destin.

Nous célébrons donc aujourd'hui, le dixième anniversaire du NON français à l'Union Européenne. Ce NON, c'est le non à la dictature de Bruxelles, c'est le non au néo-libéralisme, c'est le non à la financiarisation de l'économie, c'est le non à l'ouverture totale des frontières. C'est aussi le oui à l'indépendance nationale, le oui à la souveraineté populaire, le oui au maintien des services publics et de la solidarité. En bref, le NON du 29 mai c'est l'expression de l'esprit français.


Mais la célébration de cet anniversaire ne doit pas nous faire oublier la trahison qui a suivi. La trahison de nos élus qui ont bafoué la voix du peuple et commis une forfaiture politique en adoptant le Traité de Lisbonne en 2008. Un déni de démocratie honteux et lourd de conséquences, qui a conduit la France dans la soumission à la dictature européenne. Une dictature incarnée aujourd'hui par Jean-Claude Junker, ancien dirigeant du Paradis Fiscal du Luxembourg, pour qui "il ne peut pas y avoir de choix démocratique contre les traités européens". C'est la fin de la démocratie.

Alors qu'au Royaume-Uni, David Cameron se prépare à poser la question de la sortie de l'Union Européenne aux Sujets de Sa Majesté, en France, le gouvernement n'y pense même pas. Contrairement aux élus de l'UMPS, les Français n'ont pas l'intention de laisser tomber la France. Ils le signifient clairement en votant de plus en plus massivement pour le Front National, le seul parti qui propose un référendum sur la sortie de l'Euro et de l'UE.

 

 

Souvenons-nous du 29 mai, souvenons-nous de la trahison de nos élus.

Bruno Lervoire,

pour le FN RBM LOT



Petit Bonus en cliquant ici : François Hollande déjà hué, déjà sous la neige en 2005


Un bon résumé :


Écrire commentaire

Commentaires : 0