Remaniement ministériel : un patron de presse au gouvernement

remaniement baylet

François Hollande et Manuel Valls viennent d'effectuer un ultime remaniement ministériel, à un an des élections présidentielles. Les Français sont bien conscients que ce «bricolage» de dernière minute n'entraînera aucun changement fondamental dans les orientations politiques du gouvernement. Ils ont également bien compris que ce recrutement de 7 ministres supplémentaires (passant ainsi de 32 à 39 membres du gouvernement), n'a qu'un seul objectif : l'élargissement la majorité présidentielle pour 2017. Nos concitoyens savent enfin que le retour de l'ex-Premier Ministre germanophile Jean-Marc Ayrault et l'arrivée d'Emmanuelle Cosse, favorable à la «dissolution de l'Etat-Nation», n'auront pour résultat que l'aggravation de notre soumission à Berlin, Bruxelles et Washington.


Mais au-delà de tous ces constats, déjà bien peu brillants, le sujet qui doit préoccuper plus particulièrement les Lotois, c'est l'entrée au gouvernement de Jean-Michel Baylet. La nomination du patron du quatrième groupe de presse régionale français, à la tête d'un quasi-monopole sur l'ensemble de la nouvelle grande région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, a de quoi inquiéter l'ensemble des défenseurs de la liberté de la presse. Ce dangereux mélange des genres qui repose sur des liaisons incestueuses entre pouvoir médiatique et pouvoir exécutif doit cesser. C'est pourquoi le Front National du Lot demande à Monsieur Baylet de choisir entre ses différentes casquettes.  

 

Bruno Lervoire,

Porte-parole du FN RBM LOT

Bruno Lervoire



Dans la presse :


Actualités par thème :


Écrire commentaire

Commentaires : 0