Conseil Régional : Les socialistes taclés par le Front National

delgastan conseil régional

La séance plénière du conseil régional de Vendredi vient de démontrer ce que le Front National dénonce depuis des années : l’irrespect total de la majorité et de la droite classique pour la France, ses valeurs et nos concitoyens.

 

La séance commençait mal : alors que les 40 élus du Front National se levaient avec notre président de groupe France Jamet, pour entonner la Marseillaise, respectant en ceci la tradition instituée par Georges Frêche en son temps, Madame Delga, ainsi que l’ensemble des élus de sa majorité mais aussi de la droite Républicain-UDI sont restés assis ! Au nom des valeurs Républicaines ?

 

Après avoir piétiné la République et son hymne, Madame Delga a ensuite justifié de manière cynique par des considérations financières le fait de ne pas recourir à un vrai référendum pour la détermination du nom de la nouvelle région, pourtant seul mécanisme qui permettre une vraie consultation démocratique. La démocratie couterait-elle trop cher qu’il faille ainsi l’abolir ?

 

Madame Delga et son équipe se sont ensuite livrés à un panégyrique de la gestion de leurs prédécesseurs, Messieurs Malvy et Alary. Cette gestion caractérisée par le clientélisme, le manque de contrôle des dépenses est critiquée par la Cour des Comptes Régionales dans un rapport qui met en évidence de nombreux  manquements. J’ai interpellé en séance Madame Delga sur cette gabegie et en particulier mis le point sur l’affaire AWF Music, société du frère de Monsieur Kader Arif, lui-même alors ministre qui a bénéficié de plus plusieurs millions d’euros de subventions de la région.

 

Madame Delga ayant fait valider la gestion précédente, il y a fort à parier que la vraie fausse bonne gestion de Monsieur Malvy continuera mais qu’elle sera aussi combinée à la vraie mauvaise gestion de la région Languedoc Roussillon de Monsieur Alary. La gestion Malvy n’aura été qu’un mirage, la gestion Alary un cauchemar. Cette dure réalité nos concitoyens la constatent maintenant amèrement : Midi Pyrénées mal gérée devra payer pour Languedoc Roussillon encore plus mal gérée.

 

Dernier fait marquant de cette séance, la disparition à la fois physique et politique des Républicains et de l’UDI : alors que le Front National taclait la majorité sur de nombreux sujets, la droite classique votait pratiquement toute les dispositions proposées par la majorité conduite par les socialistes y compris la motion d’aide aux migrants proposée par la majorité socialiste et donc la submersion migratoire imposée par les socialistes à nos concitoyens.

 

Alors que plusieurs dispositions restaient à discuter et à voter et que nous n’en étions pas encore aux vœux et questions orales, les deux tiers des élus des Républicains-UDI sont tout simplement rentrés chez eux ! Alors que nous venions de nous étonner sur les réseaux sociaux de cette absence, les quelques élus qui restaient se sont échauffés et ont ensuite créé un incident de séance de toutes pièces. Ils sont venus pour pointer. Leurs électeurs trahis apprécieront. Le Front National est la seule opposition.

 

Emmanuel Crenne,

Conseiller Régional FN RBM




Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Ezequiel Stamper (dimanche, 22 janvier 2017)


    Hello There. I found your blog using msn. This is an extremely well written article. I'll make sure to bookmark it and come back to read more of your useful info. Thanks for the post. I will definitely return.

  • #2

    Lorna Rowlett (dimanche, 22 janvier 2017 12:25)


    Hey there! I know this is somewhat off topic but I was wondering if you knew where I could find a captcha plugin for my comment form? I'm using the same blog platform as yours and I'm having problems finding one? Thanks a lot!