Suppression de la DGSI 46 : Lettre ouverte d'Emmanuel Crenne au Préfet du Lot

lettre ouverte dgsi préfet lot crenne fn front national

Madame le Préfet,

 

C’est avec stupéfaction que j’ai appris ce matin votre décision de supprimer le bureau de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure dans Lot, alors même que vous annonciez la semaine dernière que 21 djihadistes étaient partis du Lot pour le Moyen-Orient.  Cela fait en effet des mois que le Front National du Lot demande un renforcement de nos forces de police, de gendarmerie et de renseignement dans notre département, mais force est de constater que nous ne sommes pas écoutés.

 

Que fait donc le gouvernement socialiste dont vous êtes la représentante ? Il réduit nos moyens de protection les plus vitaux alors que le péril de l’islamisation et du terrorisme augmente partout et que le taux de radicalisation dans la population musulmane du Lot est 10 à 15 fois plus élevé que la moyenne !

 

Dans ce contexte, votre décision apparait comme parfaitement irresponsable et porte gravement atteinte à la sécurité de nos concitoyens. Comment allez-vous faire surveiller les dizaines de fichés S présents dans notre département et leur entourage avec un officier de renseignement basé à Montauban ?

 

Je ne nie pas que les ressources financières de l’Etat diminuent, fruit de longues années d’irresponsabilité budgétaire des gouvernements socialistes et UMP successifs. Mais comment expliquer alors les moyens financiers et matériels mis à disposition des migrants que l’on a installés dans notre département ? Ces moyens n’auraient-ils pas pu être plutôt utilisés pour renforcer nos forces de sécurité ?

 

Afin de protéger nos concitoyens habitant dans le Lot efficacement, je vous demande donc de bien vouloir revenir sur votre décision, et au contraire, de renforcer nos moyens de renseignement et de surveillance dans notre département.

 

Vous remerciant de bien vouloir répondre aux inquiétudes que nous formulons et qui sont celles de beaucoup de nos concitoyens, je vous prie d’agréer, Madame le Préfet, l’expression de ma respectueuse considération.

 

Emmanuel Crenne

Conseiller Régional

 

 

Emmanuel Crenne,

Conseiller Régional FN RBM




Écrire commentaire

Commentaires : 0