Insécurité dans le Lot : ce que disent vraiment les chiffres

insécurité lot 2016 délinquance criminalité cahors front national

Lors de la publication des chiffres de la délinquance dans le Lot, tout le monde (autorités comme médias) a semblé se satisfaire des résultats. Si la tendance générale entre 2015 et 2016 est effectivement à la baisse, très légère (246 infractions constatées en moins, sur un total de près de 5500), l’examen approfondi des chiffres montre une toute autre réalité.

 

Les Lotois le savent, l’insécurité progresse partout en France, même dans nos territoires ruraux, pourtant jusqu’ici épargnés. Si le Front National n’a pas pour objectif de faire croire que le Lot serait devenu une zone de non droit, il faut tout de même signaler que les données du Ministère de l’Intérieur sont plus qu’inquiétantes.

 

En effet, si le nombre total des infractions est en baisse (grâce à une diminution des vols et cambriolages), la gravité de celles-ci est en hausse. On constate par exemple l’explosion du nombre d’agressions sexuelles (+38%), d’incendies volontaires de véhicules (+44%) et de biens publics (+90%), d’infractions à la légalisation des stupéfiants (+43%) ou encore d’actes de cruauté envers les animaux (+187%).

 

Ces chiffres montrent que la violence a augmenté, en changeant de degré. Lorsque l’on passe de la dégradation à l’incendie ou du vol au viol, c’est que l’on passe de la petite délinquance à la grande délinquance, voire à la criminalité !

 

Le Front National ne se satisfait pas de cette légère baisse de la délinquance, qui se traduit insidieusement par une forte augmentation de la criminalité. Par ailleurs, il dénonce une présentation biaisée des chiffres. Les Lotois ne sont pas fous ! L’augmentation de la violence qu’ils ressentent est bien réelle.

 

Contrairement à ce que pensent les autorités locales, on ne lutte pas contre l’ensauvagement de la société avec des bons sentiments ou en appelant à la « vigilance citoyenne ». Il est temps de redonner à nos forces de l’ordre les moyens d’être dissuasives et d’agir pour faire cesser le laxisme judiciaire. Il faut renforcer, en effectifs et en moyens, la police et la gendarmerie et faire enfin appliquer des sanctions exemplaires aux délinquants et criminels !

 

Bruno Lervoire,

Porte-parole du Front National du Lot

Bruno Lervoire





Pour nous suivre sur les réseaux :




Actualités par thème :


Écrire commentaire

Commentaires : 0