Matignon délocalisé à Cahors : de la poudre aux yeux pour masquer la vérité

matignon philippe cahors lervoire fn46

Après le cuisant échec de la première Conférence Nationale des Territoires de juillet dernier, avec le retentissant retrait des régions, et après la levée de bouclier des maires, qui ont copieusement hué Emmanuel Macron lors de leur 100ème Congrès du mois dernier, le gouvernement tente d’enfumer les élus locaux en jouant la carte de la « proximité ».

 

Edouard Philippe va ainsi délocaliser son cabinet (50 personnes) à Cahors pendant trois jours pour préparer la deuxième réunion de la CNT et « multiplier les rencontres de terrain ». Il s’agit là d’une vaste manipulation, de la poudre aux yeux pour masquer la vérité.

 

En effet, derrière l’affichage politique, le gouvernement n’a que faire des collectivités. Il mène en réalité une politique technocratique anti-ruralité. De la baisse des dotations à la fin des contrats aidés en passant par l’exonération de la taxe d’habitation, tout est fait pour accélérer la mort des petites communes rurales.

 

Il est d’ailleurs étonnant que le seul élu Front National du Lot, le conseiller régional Emmanuel Crenne, ne soit pas convié à cette CNT. Peut-être est-ce plus facile de débattre entre amis, sans opposition …

 

Au-delà de toutes ces considérations, une question subsiste : combien cette farce va-t-elle coûter au contribuable ?

 

 

 

Bruno Lervoire,

Porte-parole du Front National du Lot

Bruno Lervoire



Pour nous suivre sur les réseaux :




Actualités par thème :


Écrire commentaire

Commentaires : 0